Chaque année, huit milliards de kilos de déchets atterrissent dans les mers et les océans, selon le fondateur de River Cleanup, Thomas de Grotte. Quelque 80% de ces pollutions proviennent des rivières. La démarche consiste donc à s'attaquer à la source du problème en retirant les déchets avant qu'ils ne finissent dans la mer. L'opération se tenait ce dimanche, soit la veille de la Journée mondiale de l'Océan célébrée le 8 juin. En raison de la pandémie du nouveau coronavirus, cette édition était légèrement différente des précédentes. Ainsi, plutôt que de rassembler un grand nombre de personnes sur un même site, l'opération s'est traduite cette année par des actions à plus petite échelle où une ou deux personnes collectaient des détritus sur un même lieu. Au total, 303 actions ont eu lieu dans 161 rivières réparties dans 45 pays, tous continents confondus. De Miami à Londres, en passant par Le Cap, Moscou, Shenzhen, ou encore Tokyo, Melbourne et Auckland, les gens sont allés à la pêche aux ordures. La Belgique peut se targuer de comptabiliser le plus grand nombre d'actions de nettoyage avec 81 initiatives au total. Des volontaires se sont ainsi retroussés les manches à Bruxelles, Anvers, Gand, Courtrai, Hasselt et Malines, entre autres. L'année dernière, quelque 5.000 participants avaient éliminé près de 60 tonnes de déchets dans les rivières du Plat pays. (Belga)

Chaque année, huit milliards de kilos de déchets atterrissent dans les mers et les océans, selon le fondateur de River Cleanup, Thomas de Grotte. Quelque 80% de ces pollutions proviennent des rivières. La démarche consiste donc à s'attaquer à la source du problème en retirant les déchets avant qu'ils ne finissent dans la mer. L'opération se tenait ce dimanche, soit la veille de la Journée mondiale de l'Océan célébrée le 8 juin. En raison de la pandémie du nouveau coronavirus, cette édition était légèrement différente des précédentes. Ainsi, plutôt que de rassembler un grand nombre de personnes sur un même site, l'opération s'est traduite cette année par des actions à plus petite échelle où une ou deux personnes collectaient des détritus sur un même lieu. Au total, 303 actions ont eu lieu dans 161 rivières réparties dans 45 pays, tous continents confondus. De Miami à Londres, en passant par Le Cap, Moscou, Shenzhen, ou encore Tokyo, Melbourne et Auckland, les gens sont allés à la pêche aux ordures. La Belgique peut se targuer de comptabiliser le plus grand nombre d'actions de nettoyage avec 81 initiatives au total. Des volontaires se sont ainsi retroussés les manches à Bruxelles, Anvers, Gand, Courtrai, Hasselt et Malines, entre autres. L'année dernière, quelque 5.000 participants avaient éliminé près de 60 tonnes de déchets dans les rivières du Plat pays. (Belga)