Selon M. Vanhengel, qui tirera la liste de son parti aux régionales du 26 mai prochain, la N-VA continue de se placer dans une perspective d'indépendance de la Flandre et d'une plus grande autonomie, une approche qui "ne parle pas" aux Bruxellois. "Je ne vois à la N-VA aucun point d'accord pour gouverner Bruxelles avec d'autres partis". Le libéral flamand s'en prend aussi à Groen, accusé d'être incapable de décider parce que ses mandataires doivent constamment s'en référer à "un invisible arrière-ban". M. Vanhengel a dit espérer que l'Open Vld sera le plus grand de tous les petits partis flamands à Bruxelles au soir du 26 mai. Il relativise les sondages qui ne vont pas dans ce sens. (Belga)

Selon M. Vanhengel, qui tirera la liste de son parti aux régionales du 26 mai prochain, la N-VA continue de se placer dans une perspective d'indépendance de la Flandre et d'une plus grande autonomie, une approche qui "ne parle pas" aux Bruxellois. "Je ne vois à la N-VA aucun point d'accord pour gouverner Bruxelles avec d'autres partis". Le libéral flamand s'en prend aussi à Groen, accusé d'être incapable de décider parce que ses mandataires doivent constamment s'en référer à "un invisible arrière-ban". M. Vanhengel a dit espérer que l'Open Vld sera le plus grand de tous les petits partis flamands à Bruxelles au soir du 26 mai. Il relativise les sondages qui ne vont pas dans ce sens. (Belga)