Il souhaite "dénoncer" une initiative PS-sp.a "prise sans le Roi et sans prendre les premiers partis des deux Communautés", donc sans la N-VA à la base des négociations. Selon lui d'ailleurs, "si on rentre dans le vif du sujet, la seule façon de faire, c'est de partir des premiers partis, à cinq, voire plus, qu'on dépose le plan de relance à la Chambre et que les partis qui le votent entrent au gouvernement." Le Montois répète en effet que pour lui, un plan de relance est à négocier, qui devra être au c?ur de l'accord de gouvernement de l'après-pouvoirs spéciaux. C'est à cinq partis que cela devrait se faire, expose-t-il: "les trois premiers partis flamands démocratiques, N-VA, CD&V, VLD, et au moins les deux premiers francophones, PS et MR". "Si certains veulent en amener d'autres, le SP.A, les écologistes, etc. je n'ai pas de problème avec ça. Mais est-ce qu'on arrivera à un accord à dix ? Je ne le pense pas", ajoute celui qui affirme que "le 16 n'est pas la propriété du MR". Si cela n'aboutit pas d'ici la fin juin, retour à la case "Roi", propose le président du MR. (Belga)

Il souhaite "dénoncer" une initiative PS-sp.a "prise sans le Roi et sans prendre les premiers partis des deux Communautés", donc sans la N-VA à la base des négociations. Selon lui d'ailleurs, "si on rentre dans le vif du sujet, la seule façon de faire, c'est de partir des premiers partis, à cinq, voire plus, qu'on dépose le plan de relance à la Chambre et que les partis qui le votent entrent au gouvernement." Le Montois répète en effet que pour lui, un plan de relance est à négocier, qui devra être au c?ur de l'accord de gouvernement de l'après-pouvoirs spéciaux. C'est à cinq partis que cela devrait se faire, expose-t-il: "les trois premiers partis flamands démocratiques, N-VA, CD&V, VLD, et au moins les deux premiers francophones, PS et MR". "Si certains veulent en amener d'autres, le SP.A, les écologistes, etc. je n'ai pas de problème avec ça. Mais est-ce qu'on arrivera à un accord à dix ? Je ne le pense pas", ajoute celui qui affirme que "le 16 n'est pas la propriété du MR". Si cela n'aboutit pas d'ici la fin juin, retour à la case "Roi", propose le président du MR. (Belga)