Dans une réaction, le ministre précise toutefois n'avoir pas encore reçu la notification officielle du jugement. Pour lui, dans ce dossier l'heure doit à présent être à "l'apaisement, à l'écoute de l'autre, au dialogue et la recherche de solutions, ensemble". "L'incidence du transport aérien sur les populations survolées constitue en effet un dossier complexe, douloureux pour les populations survolées et porteur d'un lourd contentieux judiciaire, héritage de sa gestion passée", selon M. Gilkinet. Celui-ci rappelle, comme déjà dit dans sa déclaration de politique générale devant la commission Mobilité de la Chambre, qu'il entend instaurer sur cette question un "débat aussi serein que possible, afin d'identifier et de mettre en ?uvre les mesures les plus justes et les plus efficaces possibles pour diminuer l'impact de l'activité aérienne sur les populations survolées". (Belga)

Dans une réaction, le ministre précise toutefois n'avoir pas encore reçu la notification officielle du jugement. Pour lui, dans ce dossier l'heure doit à présent être à "l'apaisement, à l'écoute de l'autre, au dialogue et la recherche de solutions, ensemble". "L'incidence du transport aérien sur les populations survolées constitue en effet un dossier complexe, douloureux pour les populations survolées et porteur d'un lourd contentieux judiciaire, héritage de sa gestion passée", selon M. Gilkinet. Celui-ci rappelle, comme déjà dit dans sa déclaration de politique générale devant la commission Mobilité de la Chambre, qu'il entend instaurer sur cette question un "débat aussi serein que possible, afin d'identifier et de mettre en ?uvre les mesures les plus justes et les plus efficaces possibles pour diminuer l'impact de l'activité aérienne sur les populations survolées". (Belga)