"Nous nous battons pour une réelle redistribution des richesses", soutient le groupe "Actions citoyennes contre les mesures gouvernementales".

La rencontre de vendredi "a permis un début de dialogue", autour des sujets tels que "le coût de la vie exorbitant, les soins de santé, l'enseignement, l'évasion fiscale, les salaires, le dumping social, la protection des données, les pensions, les services publics et d'autres encore", précise Nathalie Depauw, contact presse.

Cependant, "les politiciens ne nous apportent aucune réponse pour une vraie justice fiscale", déplorent-ils. "C'est pour cette raison que nous entamerons des actions fortes et nous appelons la population à nous rejoindre".

Une transition écologique "qui ne se fait pas en stigmatisant et en responsabilisant les plus pauvres" fait aussi partie de leurs revendications, précise encore le communiqué.

"Nous ne lâcherons en aucun cas", conclut Nathalie Depauw.