Cette non-indexation des accises sur les carburants, qui représente un budget de quelque 90 millions d'euros, est l'une des revendications des "gilets jaunes", dont une délégation a été reçue mardi par le Premier ministre Charles Michel.

Une rencontre a également eu lieu au MR avec le président Olivier Chastel et une autre est prévue ce vendredi, confirmait-on au siège du parti à la suite d'une information de La Libre, sans faire d'autre commentaire.

Selon le gouvernement, l'effort consenti vise à ce que la Belgique se positionne dans la moyenne européenne en matière de taxation.