Michelle Bachelet a lancé cette demande quelques semaines après la venue à Genève de quelques centaines d'entre eux. Une délégation avait été reçue au Haut-Commissariat. Dans son discours mercredi devant le Conseil des droits de l'homme, Mme Bachelet n'est pas allée jusqu'à demander un dispositif international, mais elle a indiqué souhaiter que des investigations soient menées sur toutes les accusations de recours excessif à la force. "Nous encourageons le gouvernement à continuer le dialogue, y compris un suivi du débat national en cours", a-t-elle ajouté. (Belga)

Michelle Bachelet a lancé cette demande quelques semaines après la venue à Genève de quelques centaines d'entre eux. Une délégation avait été reçue au Haut-Commissariat. Dans son discours mercredi devant le Conseil des droits de l'homme, Mme Bachelet n'est pas allée jusqu'à demander un dispositif international, mais elle a indiqué souhaiter que des investigations soient menées sur toutes les accusations de recours excessif à la force. "Nous encourageons le gouvernement à continuer le dialogue, y compris un suivi du débat national en cours", a-t-elle ajouté. (Belga)