Ce même groupe avait, avant d'arriver dans la rue au Beurre, fait un tour à travers le centre, passant notamment par le boulevard de l'Empereur où il a balancé des projectiles sur la façade du siège du parti socialiste, en pleine journée d'élections régionales, fédérales et européennes.

Selon Ilse Van de keere, après les jets de projectiles, les fauteurs de troubles ont continué vers la Gare centrale, la rue du Marché aux Herbes, pour ensuite se réfugier dans un magasin de montres de la rue au Beurre, où la police a pu les intercepter.

Les personnes ayant attaqué la façade du siège du PS et tenté ci et là de déplacer du mobilier urbain dans un jeu du chat et de la souris avec les policiers, seraient issues du rassemblement initié par des "gilets jaunes" à la gare de Bruxelles-Nord en début d'après-midi. Une grande partie des manifestants de ce rassemblement non autorisé avait été encerclée par la police, mais d'autres groupes s'en étaient détachés, dont celui qui a pris la direction de la Petite ceinture puis du piétonnier.