En février dernier, après avoir été vivement invité par le président du MR, Olivier Chastel, à réduire le nombre de ses mandats, Georges Pire avait démissionné de son mandat de conseiller provincial à Liège, ce qui avait entraîné la perte de ses mandats dérivés. Il s'était également engagé à démissionner du conseil d'administration de Nethys. Ce qui fut confirmé, il y a une quinzaine de jours, par le président de la fédération provinciale du MR, Daniel Bacquelaine, lors de son audition devant la commission d'enquête Publifin du parlement wallon.

La démission de M. Pire, jusqu'ici vice-président du conseil d'administration de Nethys, a été actée lors de l'assemblée générale de Nethys qui s'est déroulée jeudi.

A ce stade, M. Pire n'est pas remplacé au sein du CA de Nethys.

En février dernier, après avoir été vivement invité par le président du MR, Olivier Chastel, à réduire le nombre de ses mandats, Georges Pire avait démissionné de son mandat de conseiller provincial à Liège, ce qui avait entraîné la perte de ses mandats dérivés. Il s'était également engagé à démissionner du conseil d'administration de Nethys. Ce qui fut confirmé, il y a une quinzaine de jours, par le président de la fédération provinciale du MR, Daniel Bacquelaine, lors de son audition devant la commission d'enquête Publifin du parlement wallon. La démission de M. Pire, jusqu'ici vice-président du conseil d'administration de Nethys, a été actée lors de l'assemblée générale de Nethys qui s'est déroulée jeudi. A ce stade, M. Pire n'est pas remplacé au sein du CA de Nethys.