"Je vais demander à l'Exécutif des Musulmans de demander à chaque mosquée en Belgique, reconnue ou non, de signaler chaque imam qui y passe", a évoqué le ministre Geens dans l'émission Terzake. "L'Exécutif des Musulmans doit fournir ces informations à la Sûreté de l'Etat. De la sorte on obtient un système dans lequel la Sûreté de l'Etat sait tout de suite qui prêche, aussi dans les mosquées qui ne sont pas reconnues".

Le ministre poursuit qu'il ne sait pas si l'Exécutif obtiendra des informations de toutes les mosquées, et qu'il ne peut l'exiger en raison de la liberté de culte.

Enfin le ministre estime aussi que la Belgique ne doit pas endosser la responsabilité des attentats. "L'imam Es Satty était un passant qui a vite disparu de la communauté musulmane. En outre, le gouvernement espagnol ne nous a jamais signifié clairement qu'il était dangereux, alors qu'il avait longtemps habité en Espagne."

"Je vais demander à l'Exécutif des Musulmans de demander à chaque mosquée en Belgique, reconnue ou non, de signaler chaque imam qui y passe", a évoqué le ministre Geens dans l'émission Terzake. "L'Exécutif des Musulmans doit fournir ces informations à la Sûreté de l'Etat. De la sorte on obtient un système dans lequel la Sûreté de l'Etat sait tout de suite qui prêche, aussi dans les mosquées qui ne sont pas reconnues".Le ministre poursuit qu'il ne sait pas si l'Exécutif obtiendra des informations de toutes les mosquées, et qu'il ne peut l'exiger en raison de la liberté de culte. Enfin le ministre estime aussi que la Belgique ne doit pas endosser la responsabilité des attentats. "L'imam Es Satty était un passant qui a vite disparu de la communauté musulmane. En outre, le gouvernement espagnol ne nous a jamais signifié clairement qu'il était dangereux, alors qu'il avait longtemps habité en Espagne."