"Au vu de la pandémie de coronavirus en cours, nous avons décidé de reporter la conférence annuelle de cette année", a déclaré une porte-parole du Labour. "Notre priorité est la sécurité de nos membres, de nos équipes et des visiteurs (...) et la nécessité de protéger la santé publique", a-t-elle ajouté. Plusieurs événements seront organisés en ligne à la place. Environ 13.000 personnes devaient participer, du 19 au 23 septembre à Liverpool (nord-ouest de l'Angleterre), à cette conférence qui devait être la première de Keir Starmer en tant que nouveau chef du parti. Ce centriste et europhile avait succédé début avril à Jeremy Corbyn, très à gauche et largement battu aux législatives de décembre. La conférence annuelle du Labour donne généralement lieu à des votes de motions pour déterminer la ligne de cette formation. Cette annulation jette un doute sur le maintien des conférences des autres paris, également prévues pour l'automne, dont celle du Parti conservateur du Premier ministre Boris Johnson. Le Royaume-Uni est le deuxième pays le plus endeuillé par la pandémie, avec 35.341 morts, selon le bilan mardi du ministère de la Santé, qui ne comptabilise que les personnes testées positives. (Belga)

"Au vu de la pandémie de coronavirus en cours, nous avons décidé de reporter la conférence annuelle de cette année", a déclaré une porte-parole du Labour. "Notre priorité est la sécurité de nos membres, de nos équipes et des visiteurs (...) et la nécessité de protéger la santé publique", a-t-elle ajouté. Plusieurs événements seront organisés en ligne à la place. Environ 13.000 personnes devaient participer, du 19 au 23 septembre à Liverpool (nord-ouest de l'Angleterre), à cette conférence qui devait être la première de Keir Starmer en tant que nouveau chef du parti. Ce centriste et europhile avait succédé début avril à Jeremy Corbyn, très à gauche et largement battu aux législatives de décembre. La conférence annuelle du Labour donne généralement lieu à des votes de motions pour déterminer la ligne de cette formation. Cette annulation jette un doute sur le maintien des conférences des autres paris, également prévues pour l'automne, dont celle du Parti conservateur du Premier ministre Boris Johnson. Le Royaume-Uni est le deuxième pays le plus endeuillé par la pandémie, avec 35.341 morts, selon le bilan mardi du ministère de la Santé, qui ne comptabilise que les personnes testées positives. (Belga)