Près de 600.000 membres du Labour, la principale formation d'opposition, étaient appelés à désigner par courrier ou en ligne le remplaçant de M. Corbyn, sèchement battu aux législatives de décembre par le Premier ministre Boris Johnson. Trois candidats sont en lice. Plus centriste, Keir Starmer, 57 ans, responsable depuis trois ans du Brexit au sein du Labour, fait figure de favori. Un sondage YouGov/Sky rendu public le 26 février, deux jours après l'ouverture du vote, le plaçait largement en tête avec 53% des intentions de vote. Sa rivale Rebecca Long-Bailey, 40 ans, est vue comme l'héritière naturelle du très à gauche Jeremy Corbyn. Troisième candidate, Lisa Nandy, 40 ans également, a reçu quant à elle le soutien du syndicat GMB, qui représente 500.000 travailleurs et voit en elle "une bouffée d'air frais dans le débat sur l'avenir du Labour". En raison de la pandémie de coronavirus, le nom du vainqueur ne sera pas annoncé comme prévu au cours d'une conférence spéciale mais plus modestement sur le site internet du parti, les candidats ayant enregistré à l'avance leurs discours en cas de victoire. Les membres du parti ont aussi eu pour tâche de désigner un nouveau chef adjoint du Labour parmi Angela Rayner, Dawn Butler, Ian Murray, Rosena Allin-Khan et Richard Burgon. Mme Rayner, chargée des questions d'éducation au sein du parti, est considérée comme étant la favorite. (Belga)

Près de 600.000 membres du Labour, la principale formation d'opposition, étaient appelés à désigner par courrier ou en ligne le remplaçant de M. Corbyn, sèchement battu aux législatives de décembre par le Premier ministre Boris Johnson. Trois candidats sont en lice. Plus centriste, Keir Starmer, 57 ans, responsable depuis trois ans du Brexit au sein du Labour, fait figure de favori. Un sondage YouGov/Sky rendu public le 26 février, deux jours après l'ouverture du vote, le plaçait largement en tête avec 53% des intentions de vote. Sa rivale Rebecca Long-Bailey, 40 ans, est vue comme l'héritière naturelle du très à gauche Jeremy Corbyn. Troisième candidate, Lisa Nandy, 40 ans également, a reçu quant à elle le soutien du syndicat GMB, qui représente 500.000 travailleurs et voit en elle "une bouffée d'air frais dans le débat sur l'avenir du Labour". En raison de la pandémie de coronavirus, le nom du vainqueur ne sera pas annoncé comme prévu au cours d'une conférence spéciale mais plus modestement sur le site internet du parti, les candidats ayant enregistré à l'avance leurs discours en cas de victoire. Les membres du parti ont aussi eu pour tâche de désigner un nouveau chef adjoint du Labour parmi Angela Rayner, Dawn Butler, Ian Murray, Rosena Allin-Khan et Richard Burgon. Mme Rayner, chargée des questions d'éducation au sein du parti, est considérée comme étant la favorite. (Belga)