Le gazoduc, qui est presque achevé, passe sous la mer Baltique en contournant notamment l'Ukraine. Il doit permettre de doubler les livraisons directes de gaz naturel russe vers l'Europe occidentale via l'Allemagne, principale bénéficiaire du projet. Pour Washington, cet ouvrage va accroître la dépendance des Européens au gaz russe et ainsi renforcer l'influence de Moscou. L'Union européenne de son côté dénonce avec force l'ingérence des Etats-Unis dans sa politique énergétique. La Commission européenne est en train d'analyser les répercussions possibles des sanctions américaines, a indiqué le porte-parole. "L'objectif de la Commission a toujours été d'assurer que Nord Stream 2 opère de façon transparente, avec un niveau approprié de surveillance réglementaire", a-t-il souligné. Dix-huit pour cent de la consommation annuelle de gaz naturel de l'UE proviennent de la Russie via l'Ukraine. (Belga)

Le gazoduc, qui est presque achevé, passe sous la mer Baltique en contournant notamment l'Ukraine. Il doit permettre de doubler les livraisons directes de gaz naturel russe vers l'Europe occidentale via l'Allemagne, principale bénéficiaire du projet. Pour Washington, cet ouvrage va accroître la dépendance des Européens au gaz russe et ainsi renforcer l'influence de Moscou. L'Union européenne de son côté dénonce avec force l'ingérence des Etats-Unis dans sa politique énergétique. La Commission européenne est en train d'analyser les répercussions possibles des sanctions américaines, a indiqué le porte-parole. "L'objectif de la Commission a toujours été d'assurer que Nord Stream 2 opère de façon transparente, avec un niveau approprié de surveillance réglementaire", a-t-il souligné. Dix-huit pour cent de la consommation annuelle de gaz naturel de l'UE proviennent de la Russie via l'Ukraine. (Belga)