"Nous considérons que ce que fait Israël (dans la bande de Gaza, NDLR) est couvert par le droit à l'autodéfense", a déclaré M. Maas lors d'une conférence de presse conjointe à Tel-Aviv avec son homologue israélien Gabi Ashkenazi. "Israël fait maintenant usage de ce droit et ce droit implique de ne pas permettre aux installations d'où proviennent les attaques contre des cibles israéliennes de continuer à fonctionner", a-t-il ajouté à son arrivée à Tel-Aviv, en référence aux frappes intensives qu'effectue depuis le 10 mai l'armée israélienne sur l'enclave palestinienne en réponse aux tirs de roquettes. "Laissez-moi le redire très clairement, pour nous, la sécurité d'Israël et avec elle la sécurité de tous les juifs d'Allemagne n'est pas négociable et Israël pourra toujours compter sur cela", a-t-il affirmé. Mais, selon M. Maas, "le nombre de victimes augmente chaque jour et cela aussi nous inquiète beaucoup". "C'est pourquoi nous soutenons les efforts internationaux visant à instaurer un cessez-le-feu et nous sommes également convaincus que, dans l'intérêt de la population, la violence doit cesser rapidement". Le chef de la diplomatie allemande sera reçu dans la soirée par le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie occupée, mais n'aura pas de pourparlers directs avec le Hamas, organisation considérée comme "terroriste" par l'Union européenne. (Belga)

"Nous considérons que ce que fait Israël (dans la bande de Gaza, NDLR) est couvert par le droit à l'autodéfense", a déclaré M. Maas lors d'une conférence de presse conjointe à Tel-Aviv avec son homologue israélien Gabi Ashkenazi. "Israël fait maintenant usage de ce droit et ce droit implique de ne pas permettre aux installations d'où proviennent les attaques contre des cibles israéliennes de continuer à fonctionner", a-t-il ajouté à son arrivée à Tel-Aviv, en référence aux frappes intensives qu'effectue depuis le 10 mai l'armée israélienne sur l'enclave palestinienne en réponse aux tirs de roquettes. "Laissez-moi le redire très clairement, pour nous, la sécurité d'Israël et avec elle la sécurité de tous les juifs d'Allemagne n'est pas négociable et Israël pourra toujours compter sur cela", a-t-il affirmé. Mais, selon M. Maas, "le nombre de victimes augmente chaque jour et cela aussi nous inquiète beaucoup". "C'est pourquoi nous soutenons les efforts internationaux visant à instaurer un cessez-le-feu et nous sommes également convaincus que, dans l'intérêt de la population, la violence doit cesser rapidement". Le chef de la diplomatie allemande sera reçu dans la soirée par le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie occupée, mais n'aura pas de pourparlers directs avec le Hamas, organisation considérée comme "terroriste" par l'Union européenne. (Belga)