"Nous soutenons ce plan car c'est un premier pas vers une meilleure qualité de vie mais nous nous inquiétons de la sécurité routière et de la mauvaise qualité de l'air dans la ville", a indiqué Eva Van Eenoo, du Fietsersbond gantois, l'un des organisateurs de la manifestation. Le nouveau plan de mobilité, qui prévaudra dès le 3 avril prochain, prévoit notamment la division de la ville en 6 secteurs et un espace piétonnier, le trafic de transit étant cantonné au ring. "Ce plan constitue une étape essentielle mais il reste du travail" notamment en ce qui concerne les Gantois n'habitant pas dans le centre de la ville, ont encore indiqué les organisateurs de l'événement. (Belga)

"Nous soutenons ce plan car c'est un premier pas vers une meilleure qualité de vie mais nous nous inquiétons de la sécurité routière et de la mauvaise qualité de l'air dans la ville", a indiqué Eva Van Eenoo, du Fietsersbond gantois, l'un des organisateurs de la manifestation. Le nouveau plan de mobilité, qui prévaudra dès le 3 avril prochain, prévoit notamment la division de la ville en 6 secteurs et un espace piétonnier, le trafic de transit étant cantonné au ring. "Ce plan constitue une étape essentielle mais il reste du travail" notamment en ce qui concerne les Gantois n'habitant pas dans le centre de la ville, ont encore indiqué les organisateurs de l'événement. (Belga)