"Un seul et unique chat peut-être à la base de la reproduction de 20.000 chats en à peine quatre ans. Dans le même temps, 10.000 individus sont euthanasiés chaque année en Belgique à cause de la surpopulation, sans oublier les chats errants. Cela ne peut plus continuer", s'est exclamé Michel Vandenbosch, président de Gaia.

"Faire stériliser son chat est très important mais trop l'ignorent, ainsi que l'opération est désormais obligatoire en Belgique, ce pourquoi nous nous sommes énormément battus", a-t-il précisé.

Au-delà de la sensibilisation, Michel Vandenbosch et son équipe souhaitent récolter un maximum de signatures afin de demander au gouvernement fédéral de réduire la TVA sur la stérilisation. "Le prix de l'opération est trop élevé et empêche beaucoup de stériliser leur chat. Nous demandons donc d'abaisser la TVA à 6% (...) afin d'encourager la stérilisation", a argumenté M. Vandenbosch.

De son côté, le ministre Di Antonio s'est dit "très sensible" à la cause défendue par Gaia et n'a pas manqué de signer la pétition exigeant un abaissement de la TVA. Il s'est aussi engagé à "insister" pour qu'une mesure soit prise au niveau fédéral.

La tournée de Gaia, entamée le 24 juillet, se poursuivra dans toute la Belgique jusqu'au 17 août. Au total, 12 villes auront été visitées.

"Un seul et unique chat peut-être à la base de la reproduction de 20.000 chats en à peine quatre ans. Dans le même temps, 10.000 individus sont euthanasiés chaque année en Belgique à cause de la surpopulation, sans oublier les chats errants. Cela ne peut plus continuer", s'est exclamé Michel Vandenbosch, président de Gaia. "Faire stériliser son chat est très important mais trop l'ignorent, ainsi que l'opération est désormais obligatoire en Belgique, ce pourquoi nous nous sommes énormément battus", a-t-il précisé. Au-delà de la sensibilisation, Michel Vandenbosch et son équipe souhaitent récolter un maximum de signatures afin de demander au gouvernement fédéral de réduire la TVA sur la stérilisation. "Le prix de l'opération est trop élevé et empêche beaucoup de stériliser leur chat. Nous demandons donc d'abaisser la TVA à 6% (...) afin d'encourager la stérilisation", a argumenté M. Vandenbosch. De son côté, le ministre Di Antonio s'est dit "très sensible" à la cause défendue par Gaia et n'a pas manqué de signer la pétition exigeant un abaissement de la TVA. Il s'est aussi engagé à "insister" pour qu'une mesure soit prise au niveau fédéral. La tournée de Gaia, entamée le 24 juillet, se poursuivra dans toute la Belgique jusqu'au 17 août. Au total, 12 villes auront été visitées.