Les images tournées par Gaia montrent des hangars fermés contenant des milliers de dindes, des animaux agonisants, des carcasses en état de décomposition avancée, des sols recouverts de matières fécales, des dindes avec des problèmes locomoteurs et des fractures ouvertes... Sur le terrain, Gaia a aussi constaté chez de nombreux dindons toutes sortes de lésions, ainsi que des nécroses (peau qui noircit et se dessèche) sur la tête et les flancs. Chaque année, plus de 750.000 dindes sont élevées et abattues en Belgique pour la consommation. Cependant, il n'existe pas de législation spécifique pour protéger le bien-être des dindes d'élevage, aucune limitation légale de surface et de densité n'ayant été fixée, regrette l'organisation. "La rentabilité prime à tel point dans ce secteur que, sans règlementation spécifique, la situation s'est complètement détériorée", dénonce Michel Vandenbosch, président de Gaia, qui indique un taux de mortalité avant l'abattage avoisinant les 12%. L'organisation invite à signer sa pétition sur www.madindedenoel.be. (Belga)

Les images tournées par Gaia montrent des hangars fermés contenant des milliers de dindes, des animaux agonisants, des carcasses en état de décomposition avancée, des sols recouverts de matières fécales, des dindes avec des problèmes locomoteurs et des fractures ouvertes... Sur le terrain, Gaia a aussi constaté chez de nombreux dindons toutes sortes de lésions, ainsi que des nécroses (peau qui noircit et se dessèche) sur la tête et les flancs. Chaque année, plus de 750.000 dindes sont élevées et abattues en Belgique pour la consommation. Cependant, il n'existe pas de législation spécifique pour protéger le bien-être des dindes d'élevage, aucune limitation légale de surface et de densité n'ayant été fixée, regrette l'organisation. "La rentabilité prime à tel point dans ce secteur que, sans règlementation spécifique, la situation s'est complètement détériorée", dénonce Michel Vandenbosch, président de Gaia, qui indique un taux de mortalité avant l'abattage avoisinant les 12%. L'organisation invite à signer sa pétition sur www.madindedenoel.be. (Belga)