L'association de défense des droits des animaux souhaite avec cette ligne gratuite balayer l'insécurité autour de la crise du coronavirus. Les questions posées concernent principalement la transmission du virus. Le risque de transmission du virus des animaux domestiques à l'homme est négligeable par rapport au risque de transmission par contact direct entre êtres humains, estime l'Agence fédérale de sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Quant à la transmission de l'homme à un animal, seul un nombre limité de cas de contamination d'un animal de compagnie par l'homme sont connus. Les chiens ne présentaient aucun symptôme et le chat souffrait de troubles respiratoires et digestifs transitoires. La question des adoptions est également fréquente chez Gaia. Il est toujours possible d'adopter - sur rendez-vous - un animal au sein des chenils, rappelle Gaia. Les chats errants suscitent par ailleurs l'inquiétude, la population ne sachant pas si ces félins peuvent encore être nourris ou stérilisés. La situation est différente d'une région à l'autre, déplore Gaia. (Belga)

L'association de défense des droits des animaux souhaite avec cette ligne gratuite balayer l'insécurité autour de la crise du coronavirus. Les questions posées concernent principalement la transmission du virus. Le risque de transmission du virus des animaux domestiques à l'homme est négligeable par rapport au risque de transmission par contact direct entre êtres humains, estime l'Agence fédérale de sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Quant à la transmission de l'homme à un animal, seul un nombre limité de cas de contamination d'un animal de compagnie par l'homme sont connus. Les chiens ne présentaient aucun symptôme et le chat souffrait de troubles respiratoires et digestifs transitoires. La question des adoptions est également fréquente chez Gaia. Il est toujours possible d'adopter - sur rendez-vous - un animal au sein des chenils, rappelle Gaia. Les chats errants suscitent par ailleurs l'inquiétude, la population ne sachant pas si ces félins peuvent encore être nourris ou stérilisés. La situation est différente d'une région à l'autre, déplore Gaia. (Belga)