L'idée n'est pas d'instaurer une "rationalisation" d'après le président du MR Brabant wallon Jean-Paul Wahl, mais d'accroitre la cohérence des missions et le service rendu aux communes et aux citoyens du Brabant wallon. La fusion sera effective avant les prochaines élections communales pour éviter de perdre deux ans.

Pour concrétiser cette fusion des deux intercommunales brabançonnes wallonnes, les deux conseils d'administration et les deux assemblées générales devront se prononcer sur l'opération dans les mois qui viennent. Techniquement, en interne, les bureaux exécutifs et les deux managements ont déjà préparé une partie du travail. Des rencontres avec le personnel sont également prévues, en vue de le rassurer: il n'est pas question de perte d'emplois dans cette opération. Les conseils communaux devront également marquer leur accord sur la fusion: les 27 communes du Brabant wallon composent l'IBW, tandis que l'IECBW ne distribue l'eau que dans 12 communes du Brabant wallon (et une en Hainaut).

"Nous aurions pu décider de concrétiser cette opération après les prochaines élections communales mais il aurait fallu attendre d'intégrer peut-être de nouvelles données, et que les nouveaux collèges communaux soient installés. Nous risquions de perdre deux ans", indique Jean-Paul Wahl, le président de la fédération MR du Brabant wallon.

L'idée n'est pas d'instaurer une "rationalisation" d'après le président du MR Brabant wallon Jean-Paul Wahl, mais d'accroitre la cohérence des missions et le service rendu aux communes et aux citoyens du Brabant wallon. La fusion sera effective avant les prochaines élections communales pour éviter de perdre deux ans.Pour concrétiser cette fusion des deux intercommunales brabançonnes wallonnes, les deux conseils d'administration et les deux assemblées générales devront se prononcer sur l'opération dans les mois qui viennent. Techniquement, en interne, les bureaux exécutifs et les deux managements ont déjà préparé une partie du travail. Des rencontres avec le personnel sont également prévues, en vue de le rassurer: il n'est pas question de perte d'emplois dans cette opération. Les conseils communaux devront également marquer leur accord sur la fusion: les 27 communes du Brabant wallon composent l'IBW, tandis que l'IECBW ne distribue l'eau que dans 12 communes du Brabant wallon (et une en Hainaut). "Nous aurions pu décider de concrétiser cette opération après les prochaines élections communales mais il aurait fallu attendre d'intégrer peut-être de nouvelles données, et que les nouveaux collèges communaux soient installés. Nous risquions de perdre deux ans", indique Jean-Paul Wahl, le président de la fédération MR du Brabant wallon.