Le procureur d'El Paso exige la peine de mort pour l'accusé qui reste privé de liberté. La défense de M. Crusius - qui n'a pas commenté dans l'immédiat - avait précédemment indiqué qu'elle aurait recours "à tous les moyens légaux possibles" pour éviter une exécution à son client. Après l'annonce de l'accusation pour meurtre qualifié, le gouverneur de l'Etat du Texas s'est contenté de réagir en postant le mot "bien" dans un message sur le réseau social Twitter. La fusillade est considérée comme du "terrorisme intérieur" et l'enquête a aussi révélé que le suspect avait surtout tenté de tuer des Mexicains. Huit des 22 tués dans le magasin Walmart étaient des ressortissants mexicains. "L'accusé a indiqué qu'une fois à l'intérieur du magasin il a ouvert le feu avec son (fusil d'assaut) AK-47 sur des personnes innocentes. L'accusé a indiqué que ses cibles étaient des 'Mexicains'", relate le compte-rendu policier ayant permis l'inculpation de l'homme de 21 ans. M. Crusius a immédiatement reconnu être le coupable à la police: "Je suis le tireur", a-t-il dit aux agents lors de son arrestation. Le jour du drame, le suspect a roulé plus de 10 heures depuis son lieu de résidence à Allen, dans la périphérie de Dallas, vers la ville frontalière des USA avec le Mexique El Paso (Texas). Il aurait publié un manifeste anti-migrants prônant le suprématisme blanc peu avant de déclencher la fusillade. (Belga)