Un troisième corps devait arriver en Inde plus tard dans la même journée de lundi, et deux autres Indiens assassinés seront enterrés en Nouvelle-Zélande, conformément au souhait de leurs familles, a précisé la représentation diplomatique indienne à Wellington. Le rapatriement des cadavres a été retardé pour les besoins de l'enquête de police à propos des deux attaques de mosquées perpétrées par un Australien de 28 ans, Brenton Tarrant, suprémaciste blanc qui a fait 50 morts et blessés des dizaines de personnes. Aucun autre pays que l'Inde n'a annoncé de date pour les premiers rapatriements de corps. "Nous avons mené la procédure aussi vite que possible", a indiqué à l'AFP un porte-parole des services consulaires indiens. Les musulmans sont retournés samedi dans la principale mosquée de Christchurch pour la première fois depuis ces attentats, les pires à l'encontre de musulmans de l'histoire récente dans un pays occidental. (Belga)

Un troisième corps devait arriver en Inde plus tard dans la même journée de lundi, et deux autres Indiens assassinés seront enterrés en Nouvelle-Zélande, conformément au souhait de leurs familles, a précisé la représentation diplomatique indienne à Wellington. Le rapatriement des cadavres a été retardé pour les besoins de l'enquête de police à propos des deux attaques de mosquées perpétrées par un Australien de 28 ans, Brenton Tarrant, suprémaciste blanc qui a fait 50 morts et blessés des dizaines de personnes. Aucun autre pays que l'Inde n'a annoncé de date pour les premiers rapatriements de corps. "Nous avons mené la procédure aussi vite que possible", a indiqué à l'AFP un porte-parole des services consulaires indiens. Les musulmans sont retournés samedi dans la principale mosquée de Christchurch pour la première fois depuis ces attentats, les pires à l'encontre de musulmans de l'histoire récente dans un pays occidental. (Belga)