Devin Patrick Kelley était poursuivi par deux hommes en camionnette quand sa voiture s'est écrasée sur le bas côté et le shérif pense que c'est à ce moment là qu'il s'est suicidé avec une arme à feu. "Nous pensons qu'il avait une blessure par balle qu'il s'est infligée après avoir défoncé" sa voiture, a expliqué le shérif. Le jeune homme blanc de 26 ans, tout de noir vêtu et portant un gilet pare-balles, a ouvert le feu avec un fusil semi-automatique dans la First Baptist Church de Sutherland Springs, un hameau rural du Texas de 400 habitants, avant de tenter de fuir. Devin Patrick Kelley est un ex-militaire renvoyé de l'armée de l'air après un passage en cour martiale en 2012 pour violence sur sa femme et son enfant. Il a été dégradé au rang de simple soldat et renvoyé pour cause d'indignité. Il vivait en périphérie de San Antonio, une des grandes villes du Texas, à une cinquantaine de kilomètres du lieu du massacre. (Belga)

Devin Patrick Kelley était poursuivi par deux hommes en camionnette quand sa voiture s'est écrasée sur le bas côté et le shérif pense que c'est à ce moment là qu'il s'est suicidé avec une arme à feu. "Nous pensons qu'il avait une blessure par balle qu'il s'est infligée après avoir défoncé" sa voiture, a expliqué le shérif. Le jeune homme blanc de 26 ans, tout de noir vêtu et portant un gilet pare-balles, a ouvert le feu avec un fusil semi-automatique dans la First Baptist Church de Sutherland Springs, un hameau rural du Texas de 400 habitants, avant de tenter de fuir. Devin Patrick Kelley est un ex-militaire renvoyé de l'armée de l'air après un passage en cour martiale en 2012 pour violence sur sa femme et son enfant. Il a été dégradé au rang de simple soldat et renvoyé pour cause d'indignité. Il vivait en périphérie de San Antonio, une des grandes villes du Texas, à une cinquantaine de kilomètres du lieu du massacre. (Belga)