Le trafiquant d'armes présumé a pu être interpellé mardi lors d'une transaction fictive. Il a été arrêté à Marburg, en Hesse. Sa compagne de 31 ans, interpellée dans un premier temps, a depuis été libérée. Il n'existe aucune preuve concrète qu'elle ait été impliquée dans le commerce illégal de son compagnon. L'homme offrait des armes à vendre via le "darknet", la partie sombre d'Internet où un accès anonyme est permis avec certains logiciels. Le trafiquant d'armes présumé a confirmé avoir rencontré l'auteur de la fusillade après avoir pris contact sur le darknet. Les rencontres ont eu lieu à Marburg le 20 mai pour l'acquisition d'un pistolet semi-automatique et le 18 juillet pour l'achat de 350 cartouches de munitions, soit quatre jours avant la fusillade. L'auteur a payé 4.350 euros pour ses armes et munitions, a révélé l'enquête. Le 22 juillet, cet Allemand d'origine iranienne âgé de 18 ans, a tiré dans un centre commercial à Munich et tué neuf personnes, avant de se suicider. Des dizaines d'autres ont été blessées. (Belga)

Le trafiquant d'armes présumé a pu être interpellé mardi lors d'une transaction fictive. Il a été arrêté à Marburg, en Hesse. Sa compagne de 31 ans, interpellée dans un premier temps, a depuis été libérée. Il n'existe aucune preuve concrète qu'elle ait été impliquée dans le commerce illégal de son compagnon. L'homme offrait des armes à vendre via le "darknet", la partie sombre d'Internet où un accès anonyme est permis avec certains logiciels. Le trafiquant d'armes présumé a confirmé avoir rencontré l'auteur de la fusillade après avoir pris contact sur le darknet. Les rencontres ont eu lieu à Marburg le 20 mai pour l'acquisition d'un pistolet semi-automatique et le 18 juillet pour l'achat de 350 cartouches de munitions, soit quatre jours avant la fusillade. L'auteur a payé 4.350 euros pour ses armes et munitions, a révélé l'enquête. Le 22 juillet, cet Allemand d'origine iranienne âgé de 18 ans, a tiré dans un centre commercial à Munich et tué neuf personnes, avant de se suicider. Des dizaines d'autres ont été blessées. (Belga)