Saluant "l'amour et le soutien" reçus depuis la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis, Jason Aldean a rendu hommage jeudi aux 58 victimes et centaines de personnes blessées par Stephen Paddock, comptable retraité de 64 ans qui a fait feu sur 22.000 spectateurs depuis sa chambre de l'hôtel Mandalay Bay. "Ces gens vont continuer à essayer de nous faire plier (...), de nous faire vivre dans la peur", a lancé le musicien country devant ses fans à Tulsa, dans l'Oklahoma, disant espérer que les Américains ne changeront pas leur mode de vie et continueront à assister à des concerts. "Je veux jouer pour vous le spectacle que les gens à Las Vegas étaient venus voir mais n'ont pas pu voir", a poursuivi le chanteur. Auteur de chansons évoquant souvent l'Amérique "oubliée" des régions rurales, Jason Aldean a dit à la foule enthousiaste: "Même si parfois les Etats-Unis peuvent paraître vraiment divisés, peuvent donner l'impression que nous nous battons entre nous, au final ça reste le meilleur pays du monde". Jason Aldean a évité d'entrer dans le débat sur les armes ravivé aux Etats-Unis après cette tuerie mais a exprimé à plusieurs reprises sa consternation. (Belga)

Saluant "l'amour et le soutien" reçus depuis la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis, Jason Aldean a rendu hommage jeudi aux 58 victimes et centaines de personnes blessées par Stephen Paddock, comptable retraité de 64 ans qui a fait feu sur 22.000 spectateurs depuis sa chambre de l'hôtel Mandalay Bay. "Ces gens vont continuer à essayer de nous faire plier (...), de nous faire vivre dans la peur", a lancé le musicien country devant ses fans à Tulsa, dans l'Oklahoma, disant espérer que les Américains ne changeront pas leur mode de vie et continueront à assister à des concerts. "Je veux jouer pour vous le spectacle que les gens à Las Vegas étaient venus voir mais n'ont pas pu voir", a poursuivi le chanteur. Auteur de chansons évoquant souvent l'Amérique "oubliée" des régions rurales, Jason Aldean a dit à la foule enthousiaste: "Même si parfois les Etats-Unis peuvent paraître vraiment divisés, peuvent donner l'impression que nous nous battons entre nous, au final ça reste le meilleur pays du monde". Jason Aldean a évité d'entrer dans le débat sur les armes ravivé aux Etats-Unis après cette tuerie mais a exprimé à plusieurs reprises sa consternation. (Belga)