Le dernier rapport du Gems a été révélé lundi par le journal Le Soir alors que le prochain Comité de concertation sur la situation sanitaire est prévu mercredi. "Les fuites rendent plus difficile la prise de mesures nécessaires mais parfois impopulaires. De plus, les gens font désormais à peine la différence entre les experts et les politiques, alors qu'il y en a bien une", estime Marc Van Ranst. Le virologue souligne néanmoins vouloir être le plus transparent possible. (Belga)

Le dernier rapport du Gems a été révélé lundi par le journal Le Soir alors que le prochain Comité de concertation sur la situation sanitaire est prévu mercredi. "Les fuites rendent plus difficile la prise de mesures nécessaires mais parfois impopulaires. De plus, les gens font désormais à peine la différence entre les experts et les politiques, alors qu'il y en a bien une", estime Marc Van Ranst. Le virologue souligne néanmoins vouloir être le plus transparent possible. (Belga)