Les produits préemballés sont par essence plus souvent concernés, observe le SPF Économie. Toutefois, "les produits où l'on constate le plus de manquements sont les fruits, les légumes et le poisson, dans la mesure où ces produits (même non préemballés) doivent faire l'objet d'un étiquetage obligatoire", précise encore le service public dans les colonnes du quotidien.

Treize infractions ont fait l'objet d'une ouverture de dossier au parquet. Les sanctions maximales grimpent à 150.000 euros.

Les produits préemballés sont par essence plus souvent concernés, observe le SPF Économie. Toutefois, "les produits où l'on constate le plus de manquements sont les fruits, les légumes et le poisson, dans la mesure où ces produits (même non préemballés) doivent faire l'objet d'un étiquetage obligatoire", précise encore le service public dans les colonnes du quotidien.Treize infractions ont fait l'objet d'une ouverture de dossier au parquet. Les sanctions maximales grimpent à 150.000 euros.