Vendredi dernier, en l'absence d'accord unanime des 27 pour rouvrir toutes les frontières intérieures de l'UE au 15 juin, la plupart des pays de l'Union avaient proposé de prolonger les restrictions aux frontières extérieures qui arrivaient à échéance à cette même date. L'idée était d'envisager une levée graduelle de ces restrictions à partir du 1er juillet. La Commission propose de confirmer cette date. Il s'agirait de lever les restrictions avec "certains pays tiers" en prenant en compte "un certain nombre de principes et de critères" et en se basant sur une "approche commune" entre États membres, selon M. Borrell, qui est également vice-président de l'exécutif. L'interdiction européenne de voyages non essentiels de et vers l'UE et l'espace Schengen - aux frontières extérieures donc - avait été mise en place le 17 mars dernier et prolongée à deux reprises, pour lutter contre la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus. (Belga)

Vendredi dernier, en l'absence d'accord unanime des 27 pour rouvrir toutes les frontières intérieures de l'UE au 15 juin, la plupart des pays de l'Union avaient proposé de prolonger les restrictions aux frontières extérieures qui arrivaient à échéance à cette même date. L'idée était d'envisager une levée graduelle de ces restrictions à partir du 1er juillet. La Commission propose de confirmer cette date. Il s'agirait de lever les restrictions avec "certains pays tiers" en prenant en compte "un certain nombre de principes et de critères" et en se basant sur une "approche commune" entre États membres, selon M. Borrell, qui est également vice-président de l'exécutif. L'interdiction européenne de voyages non essentiels de et vers l'UE et l'espace Schengen - aux frontières extérieures donc - avait été mise en place le 17 mars dernier et prolongée à deux reprises, pour lutter contre la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus. (Belga)