En début de semaine, la Lituanie a annoncé qu'elle allait ériger une barrière à la frontière avec le Bélarus. L'armée patrouillera également pour dissuader l'immigration clandestine en provenance du pays voisin. Frontex mettra à la disposition du pays des experts qui aideront les autorités à collecter des données sur les franchissements illégaux des frontières et à échanger des informations opérationnelles. "Nous sommes prêts à renforcer notre soutien et à déployer davantage d'officiers et d'équipements du corps européen. Nous accélérons et renforçons ce qui était déjà prévu. Et en étroite coopération avec les autorités lituaniennes, nous préparons également une intervention rapide aux frontières", a déclaré Fabrice Leggeri, directeur de Frontex. "La frontière de la Lituanie est notre frontière extérieure commune et Frontex se tient prête à apporter son aide en cas de besoin." La Lituanie partage une frontière de 680 kilomètres avec le Bélarus. Cet État membre de l'UE a déclaré l'état d'urgence au début du mois en raison de l'afflux de migrants. Les politiciens lituaniens se plaignent depuis longtemps que le Bélarus utilise les demandeurs d'asile pour exercer des pressions. (Belga)

En début de semaine, la Lituanie a annoncé qu'elle allait ériger une barrière à la frontière avec le Bélarus. L'armée patrouillera également pour dissuader l'immigration clandestine en provenance du pays voisin. Frontex mettra à la disposition du pays des experts qui aideront les autorités à collecter des données sur les franchissements illégaux des frontières et à échanger des informations opérationnelles. "Nous sommes prêts à renforcer notre soutien et à déployer davantage d'officiers et d'équipements du corps européen. Nous accélérons et renforçons ce qui était déjà prévu. Et en étroite coopération avec les autorités lituaniennes, nous préparons également une intervention rapide aux frontières", a déclaré Fabrice Leggeri, directeur de Frontex. "La frontière de la Lituanie est notre frontière extérieure commune et Frontex se tient prête à apporter son aide en cas de besoin." La Lituanie partage une frontière de 680 kilomètres avec le Bélarus. Cet État membre de l'UE a déclaré l'état d'urgence au début du mois en raison de l'afflux de migrants. Les politiciens lituaniens se plaignent depuis longtemps que le Bélarus utilise les demandeurs d'asile pour exercer des pressions. (Belga)