La bombe, d'origine américaine, a été découverte au cours de travaux. Les autorités ont dressé une zone d'évacuation à l'est de la ville, qui comprend la Banque centrale européenne et de nombreux hôpitaux et instituts de soins. Le zoo était également fermé. Vingt-cinq patients plongés dans le coma ont dû être déplacés, mais cela s'est fait sans souci, a indiqué un porte-parole des pompiers. Au total, quelque 16.500 personnes devaient avoir quitté leur domicile pour 8h00. La circulation des transports publics a également été adaptée. Un spécialiste en armement a prévu que le dispositif serait maintenu quatre heures durant, comprenant notamment le désamorçage à distance de la bombe. Les pompiers de la ville commencent à devenir experts en la matière. En septembre 2017, 65.000 résidents avaient dû être évacués après la découverte d'une bombe britannique de 1,8 tonne. (Belga)

La bombe, d'origine américaine, a été découverte au cours de travaux. Les autorités ont dressé une zone d'évacuation à l'est de la ville, qui comprend la Banque centrale européenne et de nombreux hôpitaux et instituts de soins. Le zoo était également fermé. Vingt-cinq patients plongés dans le coma ont dû être déplacés, mais cela s'est fait sans souci, a indiqué un porte-parole des pompiers. Au total, quelque 16.500 personnes devaient avoir quitté leur domicile pour 8h00. La circulation des transports publics a également été adaptée. Un spécialiste en armement a prévu que le dispositif serait maintenu quatre heures durant, comprenant notamment le désamorçage à distance de la bombe. Les pompiers de la ville commencent à devenir experts en la matière. En septembre 2017, 65.000 résidents avaient dû être évacués après la découverte d'une bombe britannique de 1,8 tonne. (Belga)