C'est dans la vallée d'Ossau (Pyrénées atlantiques), à environ 1.800 mètres d'altitude, hors domaine skiable, que l'avalanche a emporté les deux randonneurs. A l'arrivée des secours, l'homme était en sévère hypothermie. Le blessé a été acheminé sur un traîneau, jusqu'à la route la plus proche, les mauvaises conditions météo en altitude ne permettant pas l'héliportage. Samedi midi, environ 23.000 foyers restaient privés d'électricité en Normandie et en Picardie (nord) après la tempête qui a traversé le pays jeudi soir et vendredi matin, selon le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis. La tempête hivernale, baptisée Egon, qui a balayé la quasi-totalité du territoire, avait déjà provoqué la mort vendredi matin d'une mère de famille de 43 ans, tuée par la chute d'un arbre déraciné par le vent dans les Alpes-Maritimes. (Belga)

C'est dans la vallée d'Ossau (Pyrénées atlantiques), à environ 1.800 mètres d'altitude, hors domaine skiable, que l'avalanche a emporté les deux randonneurs. A l'arrivée des secours, l'homme était en sévère hypothermie. Le blessé a été acheminé sur un traîneau, jusqu'à la route la plus proche, les mauvaises conditions météo en altitude ne permettant pas l'héliportage. Samedi midi, environ 23.000 foyers restaient privés d'électricité en Normandie et en Picardie (nord) après la tempête qui a traversé le pays jeudi soir et vendredi matin, selon le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis. La tempête hivernale, baptisée Egon, qui a balayé la quasi-totalité du territoire, avait déjà provoqué la mort vendredi matin d'une mère de famille de 43 ans, tuée par la chute d'un arbre déraciné par le vent dans les Alpes-Maritimes. (Belga)