Le père, la mère, le fils de 21 ans et la fille de 18 ans n'ont plus donné signe de vie depuis le 16 février dernier. "Les constatations de la police technique et scientifique ont permis de découvrir de nombreuses taches de sang (dans la maison familale, ndlr), à l'étage, dans l'escalier et au rez-de-chaussée, dont certaines avaient été essuyées", selon un communiqué de la justice. Dimanche, la justice avait déjà révélé que les "traces de sang retrouvées (dans la maison) appartiennent aux membres de la famille". "Il n'est pas possible à ce stade de déterminer avec précision le déroulement des faits", avait-elle ajouté. Lundi, il a été précisé que les véhicules des parents avaient été retrouvés au domicile. En revanche, "le véhicule utilisé par (le fils) Sébastien Troadec, stationné devant la maison, a disparu", selon le communiqué. Le père, Pascal Troadec, devait reprendre vendredi son travail dans une entreprise spécialisée dans la fabrication d'enseignes. Son épouse, Brigitte, née en 1967, est employée dans un centre des impôts et aurait dû y retourner lundi. Le fils, né en 1996, est étudiant en informatique dans l'ouest de la France; la fille, Charlotte, née en 1998, étudie dans le centre-ouest. Leurs logements ont été perquisitionnés sans résultats apparents. Selon une source proche du dossier et des voisins, le père a souffert de "troubles dépressifs par le passé". Le fils, lui, est décrit comme ayant "souffert de fragilités psychologiques". (Belga)

Le père, la mère, le fils de 21 ans et la fille de 18 ans n'ont plus donné signe de vie depuis le 16 février dernier. "Les constatations de la police technique et scientifique ont permis de découvrir de nombreuses taches de sang (dans la maison familale, ndlr), à l'étage, dans l'escalier et au rez-de-chaussée, dont certaines avaient été essuyées", selon un communiqué de la justice. Dimanche, la justice avait déjà révélé que les "traces de sang retrouvées (dans la maison) appartiennent aux membres de la famille". "Il n'est pas possible à ce stade de déterminer avec précision le déroulement des faits", avait-elle ajouté. Lundi, il a été précisé que les véhicules des parents avaient été retrouvés au domicile. En revanche, "le véhicule utilisé par (le fils) Sébastien Troadec, stationné devant la maison, a disparu", selon le communiqué. Le père, Pascal Troadec, devait reprendre vendredi son travail dans une entreprise spécialisée dans la fabrication d'enseignes. Son épouse, Brigitte, née en 1967, est employée dans un centre des impôts et aurait dû y retourner lundi. Le fils, né en 1996, est étudiant en informatique dans l'ouest de la France; la fille, Charlotte, née en 1998, étudie dans le centre-ouest. Leurs logements ont été perquisitionnés sans résultats apparents. Selon une source proche du dossier et des voisins, le père a souffert de "troubles dépressifs par le passé". Le fils, lui, est décrit comme ayant "souffert de fragilités psychologiques". (Belga)