"Si le nombre de contaminations demeure en dessous de 5.000 cas par jour, (...) les restaurants pourront rouvrir", a souligné le chef de l'Etat. En revanche, aucune date d'éventuelle réouverture n'a été donnée pour les bars, eux aussi fermés depuis fin octobre et le reconfinement décidé par l'exécutif pour enrayer la deuxième vague de coronavirus, ni pour les discothèques, fermées depuis le premier confinement. Alors que les boutiques vont recommencer à accueillir des consommateurs samedi, le Premier ministre Jean Castex avait déjà prévenu les restaurateurs et les cafetiers que la fin de leur fermeture n'interviendrait pas dans l'immédiat. Mais, alors qu'ils plaidaient tout de même pour une reprise d'activité rapide, les annonces du chef de l'Etat signifient qu'ils rateront la période importante des festivités de fin d'année. Pour compenser le manque à gagner, Emmanuel Macron a promis aux entreprises qui restent fermées administrativement qu'elles pourront obtenir une aide correspondant à 20% de leur chiffre d'affaires annuel de 2019, au lieu des 10.000 euros du fonds de solidarité déjà proposés. (Belga)

"Si le nombre de contaminations demeure en dessous de 5.000 cas par jour, (...) les restaurants pourront rouvrir", a souligné le chef de l'Etat. En revanche, aucune date d'éventuelle réouverture n'a été donnée pour les bars, eux aussi fermés depuis fin octobre et le reconfinement décidé par l'exécutif pour enrayer la deuxième vague de coronavirus, ni pour les discothèques, fermées depuis le premier confinement. Alors que les boutiques vont recommencer à accueillir des consommateurs samedi, le Premier ministre Jean Castex avait déjà prévenu les restaurateurs et les cafetiers que la fin de leur fermeture n'interviendrait pas dans l'immédiat. Mais, alors qu'ils plaidaient tout de même pour une reprise d'activité rapide, les annonces du chef de l'Etat signifient qu'ils rateront la période importante des festivités de fin d'année. Pour compenser le manque à gagner, Emmanuel Macron a promis aux entreprises qui restent fermées administrativement qu'elles pourront obtenir une aide correspondant à 20% de leur chiffre d'affaires annuel de 2019, au lieu des 10.000 euros du fonds de solidarité déjà proposés. (Belga)