La sortie de route du car est vraisemblablement due au verglas. La région, touchée comme la majeure partie du centre et de l'est de la France par une vague de froid, était en alerte météo en raison de risques liés au verglas. Un précédent bilan faisait état de cinq morts mais une personne a pu être ranimée par les services de secours, ont indiqué les autorités. Le car d'une quarantaine de places transportait des ressortissants portugais qui se rendaient en Suisse. Toutes les victimes, dont 21 blessés, sont des adultes. Peu avant 04H30 (03H30 GMT) près du viaduc de Charolles, en Saône-et-Loire (centre), le véhicule est tombé en contrebas de la route nationale 79, baptisée RCEA (Route Centre Europe et Atlantique) et surnommée la "route de la mort". Le 29 mars 2016, sur cette même route nationale mais plus à l'ouest, douze ressortissants portugais venant de Suisse avaient déjà trouvé la mort dans la collision d'un fourgon les transportant et un poids lourd. (Belga)

La sortie de route du car est vraisemblablement due au verglas. La région, touchée comme la majeure partie du centre et de l'est de la France par une vague de froid, était en alerte météo en raison de risques liés au verglas. Un précédent bilan faisait état de cinq morts mais une personne a pu être ranimée par les services de secours, ont indiqué les autorités. Le car d'une quarantaine de places transportait des ressortissants portugais qui se rendaient en Suisse. Toutes les victimes, dont 21 blessés, sont des adultes. Peu avant 04H30 (03H30 GMT) près du viaduc de Charolles, en Saône-et-Loire (centre), le véhicule est tombé en contrebas de la route nationale 79, baptisée RCEA (Route Centre Europe et Atlantique) et surnommée la "route de la mort". Le 29 mars 2016, sur cette même route nationale mais plus à l'ouest, douze ressortissants portugais venant de Suisse avaient déjà trouvé la mort dans la collision d'un fourgon les transportant et un poids lourd. (Belga)