36.020 personnes sont mortes des suites d'une contamination par le coronavirus, dont 250 au cours des dernières 24 heures, selon les données officielles diffusées par Santé publique France. Le nombre des malades du Covid-19 hospitalisés en réanimation ou en soins intensifs atteint quant à lui 3.147, avec 395 nouvelles admissions depuis la veille et 2.278 sur les sept derniers jours. En tenant compte des sorties, le nombre des patients du Covid-19 actuellement en réanimation a augmenté de 102 ces dernières 24 heures. Le nombre des lits de réanimation, déjà relevé de 5.100 à 5.800 après la première vague épidémique, était monté à 6.400 en début de semaine et devrait bientôt dépasser les 7.000, selon le ministre de la Santé Olivier Véran. "Quoi que nous fassions, près de 9.000 patients seront en réanimation à la mi-novembre", a prédit Emmanuel Macron mercredi soir, soit plus que les 7.000 malades atteints au pic de la première vague épidémique, en avril. Face à la très forte dégradation de tous les indicateurs de l'épidémie, le président Macron a annoncé mercredi soir le retour du confinement sur tout le territoire national au moins jusqu'au 1er décembre, mais "les écoles resteront ouvertes, le travail pourra continuer et les maisons de retraite pourront être visitées". (Belga)

36.020 personnes sont mortes des suites d'une contamination par le coronavirus, dont 250 au cours des dernières 24 heures, selon les données officielles diffusées par Santé publique France. Le nombre des malades du Covid-19 hospitalisés en réanimation ou en soins intensifs atteint quant à lui 3.147, avec 395 nouvelles admissions depuis la veille et 2.278 sur les sept derniers jours. En tenant compte des sorties, le nombre des patients du Covid-19 actuellement en réanimation a augmenté de 102 ces dernières 24 heures. Le nombre des lits de réanimation, déjà relevé de 5.100 à 5.800 après la première vague épidémique, était monté à 6.400 en début de semaine et devrait bientôt dépasser les 7.000, selon le ministre de la Santé Olivier Véran. "Quoi que nous fassions, près de 9.000 patients seront en réanimation à la mi-novembre", a prédit Emmanuel Macron mercredi soir, soit plus que les 7.000 malades atteints au pic de la première vague épidémique, en avril. Face à la très forte dégradation de tous les indicateurs de l'épidémie, le président Macron a annoncé mercredi soir le retour du confinement sur tout le territoire national au moins jusqu'au 1er décembre, mais "les écoles resteront ouvertes, le travail pourra continuer et les maisons de retraite pourront être visitées". (Belga)