La consommation de boissons alcoolisées est également interdite dans les espaces publics en dehors des restaurants et des bars, précise la préfecture dans un communiqué. Frontalière de l'Espagne et très touristique, cette région a actuellement le taux d'incidence le plus élevé en France, à 257 pour 100.000 habitants, contre 12,7 le 2 juillet. Le préfet Etienne Stoskopf a pris ces deux arrêtés afin de freiner la propagation du Covid-19, notamment du variant Delta, qui connaît depuis quelques jours "une croissance inquiétante". "Ces mesures pourront être complétées en fonction de l'évolution des indicateurs sanitaires et de la tension sur le système hospitalier", selon la même source. Le 12 juillet, l'Occitanie avait été la première région en France à dépasser le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 habitants, selon l'Agence régionale de Santé (ARS Occitanie), qui avait fait état d'une "rapidité sans précédent" de la propagation dans les Pyrénées-Orientales avec, "en une semaine, une multiplication par 5 du taux d'incidence", surtout chez les jeunes. "Il y a sans doute l'aspect touristique sur le littoral et la densité. Il y a aussi pour partie un impact lié à la proximité de l'Espagne", avait alors expliqué l'ARS. L'Espagne voisine fait face à une véritable explosion des cas due à la propagation du variant Delta, principalement chez les moins de 30 ans, encore peu vaccinés, avec 1.508 cas pour 100.000 habitants durant les 14 derniers jours recensés mercredi chez les 20-29 ans. Face à cette cinquième vague, plusieurs régions espagnoles ont réinstauré des restrictions telles que le couvre-feu, la fermeture des discothèques en intérieur ou des limites pour les heures d'ouverture des commerces ou les réunions entre personnes. (Belga)

La consommation de boissons alcoolisées est également interdite dans les espaces publics en dehors des restaurants et des bars, précise la préfecture dans un communiqué. Frontalière de l'Espagne et très touristique, cette région a actuellement le taux d'incidence le plus élevé en France, à 257 pour 100.000 habitants, contre 12,7 le 2 juillet. Le préfet Etienne Stoskopf a pris ces deux arrêtés afin de freiner la propagation du Covid-19, notamment du variant Delta, qui connaît depuis quelques jours "une croissance inquiétante". "Ces mesures pourront être complétées en fonction de l'évolution des indicateurs sanitaires et de la tension sur le système hospitalier", selon la même source. Le 12 juillet, l'Occitanie avait été la première région en France à dépasser le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 habitants, selon l'Agence régionale de Santé (ARS Occitanie), qui avait fait état d'une "rapidité sans précédent" de la propagation dans les Pyrénées-Orientales avec, "en une semaine, une multiplication par 5 du taux d'incidence", surtout chez les jeunes. "Il y a sans doute l'aspect touristique sur le littoral et la densité. Il y a aussi pour partie un impact lié à la proximité de l'Espagne", avait alors expliqué l'ARS. L'Espagne voisine fait face à une véritable explosion des cas due à la propagation du variant Delta, principalement chez les moins de 30 ans, encore peu vaccinés, avec 1.508 cas pour 100.000 habitants durant les 14 derniers jours recensés mercredi chez les 20-29 ans. Face à cette cinquième vague, plusieurs régions espagnoles ont réinstauré des restrictions telles que le couvre-feu, la fermeture des discothèques en intérieur ou des limites pour les heures d'ouverture des commerces ou les réunions entre personnes. (Belga)