La mise en examen concerne les infractions de fraude fiscale, détournement de fonds publics par dépositaire de l'autorité publique, recel de violation du secret professionnel, trafic d'influence passif concernant quatre sociétés, recel d'abus de bien sociaux, recel d'abus de confiance, financement illicite de campagnes électorales, portant sur une période comprise entre 2003 et 2017, a-t-elle précisé. (Belga)