Un des surveillants a été blessé à l'?il droit et lui et son collègue étaient toujours "retenus sur le site", a précisé le ministère français de la Justice dans un communiqué. La prise d'otages est "en cours", a-t-on confirmé de source policière. Des négociations ont été engagées par le personnel pénitentiaire avec le détenu, tandis que les équipes régionales d'intervention et de sécurité (ERIS) de Rennes étaient en route vers l'établissement, a précisé de son côté le ministère. Une cellule de crise a immédiatement été ouverte, selon la même source. Selon une source proche du dossier, les deux surveillants sont un homme et une femme et le preneur d'otage, un détenu de droit commun. La dernière prise d'otage en prison remonte au 11 juin 2019. Elle s'était déroulée également à la prison de Condé-sur-Sarthe. Francis Dorffer, muni d'une arme artisanale, avait retenu durant cinq heures dans sa cellule un surveillant et une stagiaire. (Belga)

Un des surveillants a été blessé à l'?il droit et lui et son collègue étaient toujours "retenus sur le site", a précisé le ministère français de la Justice dans un communiqué. La prise d'otages est "en cours", a-t-on confirmé de source policière. Des négociations ont été engagées par le personnel pénitentiaire avec le détenu, tandis que les équipes régionales d'intervention et de sécurité (ERIS) de Rennes étaient en route vers l'établissement, a précisé de son côté le ministère. Une cellule de crise a immédiatement été ouverte, selon la même source. Selon une source proche du dossier, les deux surveillants sont un homme et une femme et le preneur d'otage, un détenu de droit commun. La dernière prise d'otage en prison remonte au 11 juin 2019. Elle s'était déroulée également à la prison de Condé-sur-Sarthe. Francis Dorffer, muni d'une arme artisanale, avait retenu durant cinq heures dans sa cellule un surveillant et une stagiaire. (Belga)