Les faits se sont produits en août 2009, a raconté Laure Habeneck, l'avocate de la jeune fille, aujourd'hui âgée de 20 ans. Elle s'était rendue dans un parc avec un homme, âgé de 22 ans à l'époque, qui l'avait auparavant abordée alors qu'elle jouait avec sa cousine. Ils avaient eu une relation sexuelle, consentie affirme l'accusé. Ce dernier assure que la jeune fille avait menti sur son âge, lui disant, selon son avocat Samir Mbarki, qu'"elle avait 14 ans et qu'elle allait vers ses 15 ans", ce qu'elle conteste. La famille de la jeune fille avait eu connaissance des faits en découvrant sa grossesse. Son enfant, âgé de sept ans aujourd'hui, avait été placé dans une famille d'accueil. A l'inverse d'autres pays européens, l'âge en-dessous duquel un mineur serait présumé non consentant à un acte sexuel n'est pas défini en France sur le plan pénal. (Belga)

Les faits se sont produits en août 2009, a raconté Laure Habeneck, l'avocate de la jeune fille, aujourd'hui âgée de 20 ans. Elle s'était rendue dans un parc avec un homme, âgé de 22 ans à l'époque, qui l'avait auparavant abordée alors qu'elle jouait avec sa cousine. Ils avaient eu une relation sexuelle, consentie affirme l'accusé. Ce dernier assure que la jeune fille avait menti sur son âge, lui disant, selon son avocat Samir Mbarki, qu'"elle avait 14 ans et qu'elle allait vers ses 15 ans", ce qu'elle conteste. La famille de la jeune fille avait eu connaissance des faits en découvrant sa grossesse. Son enfant, âgé de sept ans aujourd'hui, avait été placé dans une famille d'accueil. A l'inverse d'autres pays européens, l'âge en-dessous duquel un mineur serait présumé non consentant à un acte sexuel n'est pas défini en France sur le plan pénal. (Belga)