Les chiffres précis du tourisme d'un jour à la Côte ne sont pas encore connus, mais les week-ends les plus courus voient d'habitude affluer entre 200.000 à 300.000 touristes sur les plages belges de la mer du Nord, voire près d'un demi-million lors des week-end prolongés. A Blankenberge, les hôtels étaient saturés au point que la commune a dû téléphoner à Bruges et à Torhout pour trouver des chambres, selon l'échevin au Tourisme Philip Konings. Ce week-end est le premier de l'année à avoir vu s'envoler les températures, après une longue période pluvieuse, a fait remarquer l'échevin. (Belga)

Les chiffres précis du tourisme d'un jour à la Côte ne sont pas encore connus, mais les week-ends les plus courus voient d'habitude affluer entre 200.000 à 300.000 touristes sur les plages belges de la mer du Nord, voire près d'un demi-million lors des week-end prolongés. A Blankenberge, les hôtels étaient saturés au point que la commune a dû téléphoner à Bruges et à Torhout pour trouver des chambres, selon l'échevin au Tourisme Philip Konings. Ce week-end est le premier de l'année à avoir vu s'envoler les températures, après une longue période pluvieuse, a fait remarquer l'échevin. (Belga)