Esteban Santiago, un ancien soldat de la Garde nationale de 26 ans, a été interrogé durant une bonne partie de la nuit par les enquêteurs qui n'excluaient samedi aucune piste quant à ses motivations, y compris la piste terroriste. "Nous avons terminé l'interrogatoire du suspect, qui reste en détention à la prison du comté de Broward", a déclaré George Piro, agent de la police fédérale (FBI) en charge de l'enquête, lors d'une conférence de presse. "Nous avons interrogé environ 175 témoins, nous avons récupéré des enregistrements vidéo, des preuves sur place, et nous continuons à enquêter sur toutes les pistes possibles. Nous n'excluons rien", a-t-il ajouté. "Pour le moment nous continuons à examiner la piste terroriste comme motivation potentielle pour cette attaque". Selon le policier, Esteban Santiago a suivi les procédures légales en plaçant son arme, un pistolet semi-automatique de 9 mm dont la marque n'a pas été communiquée, dans son bagage en soute, ce qui est légal aux Etats-Unis. Il arrivait de la ville d'Anchorage en Alaska, et s'est mis à tirer dans la zone de bagages à l'arrivée à Fort Lauderdale. L'homme ne figurait pas sur les listes d'interdiction de vol, selon les premiers éléments de l'enquête, et apparemment aucune altercation avec d'autres passagers n'a précédé son geste fou. "Il semble que le tireur ait agi seul, mais comme je l'ai dit, nous n'en sommes qu'au début de l'enquête", a dit l'agent George Piro. (Belga)

Esteban Santiago, un ancien soldat de la Garde nationale de 26 ans, a été interrogé durant une bonne partie de la nuit par les enquêteurs qui n'excluaient samedi aucune piste quant à ses motivations, y compris la piste terroriste. "Nous avons terminé l'interrogatoire du suspect, qui reste en détention à la prison du comté de Broward", a déclaré George Piro, agent de la police fédérale (FBI) en charge de l'enquête, lors d'une conférence de presse. "Nous avons interrogé environ 175 témoins, nous avons récupéré des enregistrements vidéo, des preuves sur place, et nous continuons à enquêter sur toutes les pistes possibles. Nous n'excluons rien", a-t-il ajouté. "Pour le moment nous continuons à examiner la piste terroriste comme motivation potentielle pour cette attaque". Selon le policier, Esteban Santiago a suivi les procédures légales en plaçant son arme, un pistolet semi-automatique de 9 mm dont la marque n'a pas été communiquée, dans son bagage en soute, ce qui est légal aux Etats-Unis. Il arrivait de la ville d'Anchorage en Alaska, et s'est mis à tirer dans la zone de bagages à l'arrivée à Fort Lauderdale. L'homme ne figurait pas sur les listes d'interdiction de vol, selon les premiers éléments de l'enquête, et apparemment aucune altercation avec d'autres passagers n'a précédé son geste fou. "Il semble que le tireur ait agi seul, mais comme je l'ai dit, nous n'en sommes qu'au début de l'enquête", a dit l'agent George Piro. (Belga)