"J'ai invité le président du PTB, Peter Mertens, à un troisième tour de négociation mardi. Je lui ai envoyé une invitation et lui ai indiqué que son heure serait la mienne", a expliqué M. Di Rupo. Mardi passé, le PTB a claqué la porte des discussions avec le PS. Depuis lors, les deux partis s'accusent mutuellement d'être les responsables de cet échec. (Belga)