Dans une déclaration, l'organisation pointe entre autres la contribution financière pour les programmes d'intégration, l'application de sanctions et d'amendes et le lien suffisamment fort et durable avec la commune ou la région à présenter pour obtenir un foyer social. "Ce sont des mesures qui atteignent petit à petit les personnes les plus vulnérables et issues de l'immigration, et qui auront précisément l'effet inverse sur leur intégration", déplore le directeur du forum Landry Mawungu.

L'association estime aussi que la note met trop l'accent sur "l'identité flamande". "La note part du principe d'une assimilation des personnes d'origine étrangère à l'identité flamande, cependant pour la plupart des Flamands la diversité vient de la différence entre les gens".

Les personnes d'origine étrangère seraient en outre dépeintes comme des individus qui "ne respectent pas l'état de droit et ne prendraient pas leur responsabilité citoyenne et sociétale", regrette l'organisation.

La "note de départ" publiée lundi par le président de la N-VA Bart De Wever - et désormais ex-informateur flamand - doit servir de base au formateur Jan Jambon pour doter la Flandre d'un nouveau gouvernement régional en reconduisant la majorité "suédoise". Elle s'inspire largement du programme du parti nationaliste.