"Nous sommes près de quatre mois après les élections fédérales. Il n'y a pas de place pour l'immobilisme. Le temps est à l'action, à la décision et à la prise de responsabilités, et le plus vite possible", a-t-il lancé à l'occasion des Estivales du MR, organisées dans le parc d'attractions de Plopsacoo.

"On ne peut plus attendre", a-t-il ajouté, appelant "chacun à abandonner ses exclusives électorales".

Aux côtés du ministre-président sortant Willy Borsus, M. Michel mène les négociations pour le MR au niveau de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Lorsqu'elles seront finies, il remettra son mandat de président au Bureau politique du parti afin qu'il définisse les modalités d'une élection interne, a-t-il annoncé.