La journée complète de négociations prévue mardi à partir de 9h30 sera consacrée à la mobilité, a précisé M. Vervoort, à l'issue de la réunion. Mercredi, les participants se verront durant une demi-journée, pour permettre, dans un premier temps, la réécriture de la note adaptée à partir des échanges de la veille.

Selon Olivier Maingain, interrogé à son départ du parlement bruxellois, il devrait alors être question d'environnement.

La réunion de lundi a notamment permis de fixer une méthode de travail et un agenda susceptibles d'adaptation au fur et à mesure des discussions. Chacune des formations a pu exposer globalement ses priorités et sa grille de lecture de la note de Rudi Vervoort.

Celle-ci se décline en trois axes - le social; l'environnemental; la gouvernance et l'identité bruxelloise - déclinés chacun en différents sous-chapitres.

Peu diserts à leur sortie, plusieurs négociateurs ont souligné l'atmosphère constructive qui a entouré leurs premiers échanges officiels.

"J'ai retenu la volonté très marquée de chacun de dire que l'on veut que Bruxelles soit exemplaire en étant à la pointe dans plusieurs domaines", a notamment dit Olivier Maingain.

La journée complète de négociations prévue mardi à partir de 9h30 sera consacrée à la mobilité, a précisé M. Vervoort, à l'issue de la réunion. Mercredi, les participants se verront durant une demi-journée, pour permettre, dans un premier temps, la réécriture de la note adaptée à partir des échanges de la veille. Selon Olivier Maingain, interrogé à son départ du parlement bruxellois, il devrait alors être question d'environnement. La réunion de lundi a notamment permis de fixer une méthode de travail et un agenda susceptibles d'adaptation au fur et à mesure des discussions. Chacune des formations a pu exposer globalement ses priorités et sa grille de lecture de la note de Rudi Vervoort. Celle-ci se décline en trois axes - le social; l'environnemental; la gouvernance et l'identité bruxelloise - déclinés chacun en différents sous-chapitres.Peu diserts à leur sortie, plusieurs négociateurs ont souligné l'atmosphère constructive qui a entouré leurs premiers échanges officiels."J'ai retenu la volonté très marquée de chacun de dire que l'on veut que Bruxelles soit exemplaire en étant à la pointe dans plusieurs domaines", a notamment dit Olivier Maingain.