Cet homme de 25 ans, originaire de Vilvorde, aurait abattu d'une balle dans la tête un otage chiite parce que la famille de ce dernier ne pouvait pas payer la rançon réclamée.

"Ce n'est pas un dossier d'assassinat classique", a reconnu la magistrate fédérale Ann Fransen. "Le nom de la victime n'est pas connu et son corps ne sera sans doute jamais retrouvé sauf peut-être dans une fosse commune, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a aucune preuve. Nous disposons de dizaines d'enregistrements de conversations téléphoniques dont le contenu parle de lui-même."

Hakim E. était membre de Sharia4Belgium et s'est rendu en Syrie en octobre 2012. Là, il a rejoint les rangs du groupuscule Majlis Shura Al Mujahidin qui s'était 'spécialisé' dans l'enlèvement de 'mécréants' contre rançon.

Le prévenu a ainsi expliqué à son amie de l'époque que la famille d'un chrétien arménien avait payé 30.000 euros pour la libération de leur proche. Un otage chiite a eu, quant à lui, moins de chance car l'homme a été exécuté le 14 janvier 2013. Hakim E. s'était alors vanté auprès de son amie d'avoir tué quelqu'un.

"Devine quoi: aujourd'hui, j'ai tué quelqu'un (...). Son frère devait payer 70.000 euros mais il n'en avait que 30.000. Je lui ai alors tiré une balle dans la tête, pang! Je voulais filmer la scène mais la caméra était montée à l'envers."

Hakim E. a été condamné en première instance à une peine de 28 ans de prison assortie de 10 ans de mise à disposition du tribunal de l'application des peines.

Cet homme de 25 ans, originaire de Vilvorde, aurait abattu d'une balle dans la tête un otage chiite parce que la famille de ce dernier ne pouvait pas payer la rançon réclamée. "Ce n'est pas un dossier d'assassinat classique", a reconnu la magistrate fédérale Ann Fransen. "Le nom de la victime n'est pas connu et son corps ne sera sans doute jamais retrouvé sauf peut-être dans une fosse commune, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a aucune preuve. Nous disposons de dizaines d'enregistrements de conversations téléphoniques dont le contenu parle de lui-même." Hakim E. était membre de Sharia4Belgium et s'est rendu en Syrie en octobre 2012. Là, il a rejoint les rangs du groupuscule Majlis Shura Al Mujahidin qui s'était 'spécialisé' dans l'enlèvement de 'mécréants' contre rançon. Le prévenu a ainsi expliqué à son amie de l'époque que la famille d'un chrétien arménien avait payé 30.000 euros pour la libération de leur proche. Un otage chiite a eu, quant à lui, moins de chance car l'homme a été exécuté le 14 janvier 2013. Hakim E. s'était alors vanté auprès de son amie d'avoir tué quelqu'un. "Devine quoi: aujourd'hui, j'ai tué quelqu'un (...). Son frère devait payer 70.000 euros mais il n'en avait que 30.000. Je lui ai alors tiré une balle dans la tête, pang! Je voulais filmer la scène mais la caméra était montée à l'envers." Hakim E. a été condamné en première instance à une peine de 28 ans de prison assortie de 10 ans de mise à disposition du tribunal de l'application des peines.