Lire également "Fonds libyens: la lettre explosive du Prince Laurent à Charles Michel"
...

Lire également "Fonds libyens: la lettre explosive du Prince Laurent à Charles Michel"L'ex-patron de la Trésorerie affirme se baser sur un mail envoyé par le représentant belge au groupe Relex (qui épaule le Conseil européen sur le plan juridique). Dans ce très court texte, le diplomate François Dumont, qui sera entendu à la Chambre ce vendredi 1er février, explique que l'Italie et le Royaume-Uni " confirment qu'ils procèdent déjà ainsi ". Comprenez : au dégel des intérêts. Or, interrogé récemment par Le Vif/L'Express, le bureau Maitland, qui représente les intérêts de la LIA à Londres, nous a répondu (voir mail ci-dessus) que si d'autres pays avaient eu la même interprétation, ils n'avaient pas libéré d'intérêts gelés et que la référence à ces pays était donc " purement académique ". Précision importante...