Infrabel a introduit une demande de permis pour la modification du tracé de voirie rue Houlbouse à Chokier. Le projet tel que présenté consiste à supprimer le passage à niveau et créer, en remplacement, une nouvelle voirie avec tunnel sous voies. Pour justifier sa demande, Infrabel avance qu'il en va de la sécurité de la population sachant que sur les dix dernières années, on y a dénombré quatre accidents, dont deux mortels. Ce qui fait de ce passage à niveau le "3e le plus accidentogène en Belgique". Une quinzaine de réclamations, dont certaines au nom de plusieurs personnes, ont été comptabilisées au terme de l'enquête publique. Les réclamants déplorent notamment la scission du village en deux parties, la perte d'accessibilité, les expropriations envisagées ou encore l'augmentation du trafic au coeur du village. Opposés à la suppression du passage à niveau, les réclamants suggèrent le placement de barrières complètes ou encore la mise en circulation locale de la rue Houlbouse, sachant qu'elle est empruntée comme raccourci pour descendre du plateau des Trixhes. Autant d'arguments qui ont été entendus par le collège communal, qui a donc décidé d'émettre un avis défavorable. S'agissant d'une demande de modification du tracé de voirie, c'est la commune qui a le pouvoir de décision dans ce dossier. "La suppression du passage à niveau nous semble être une solution radicale, d'autant qu'il n'y a pas eu jusqu'à présent d'analyse quant à la possibilité de mettre en oeuvre des solutions alternatives, à commencer par la sécurisation du passage actuel", précise Isabelle Simonis, bourgmestre de Flémalle. Un courrier en ce sens a été adressé par la commune de Flémalle à Infrabel en date du 25 octobre dernier mais, selon la bourgmestre, celui-ci reste à ce jour sans réponse. La bourgmestre flémalloise a précisé, en outre, que la mise en circulation locale de la rue Houlbouse allait faire l'objet d'une réflexion. (Belga)