Les trois partis appelés à former la future coalition ont appelé "beaucoup de monde" pour constituer les différents groupes de travail. Des profils politiques mais aussi techniques seront autour de la table, affirme le porte-parole de Jan Jambon. "Nous avons besoin d'une très bonne méthodologie pour travailler le plus efficacement possible. Celle-ci sera "bottom-up" (du bas vers le haut). Les résultats des discussions dans les groupes de travail remonteront ensuite vers le groupe central", assure-t-il.

Les discussions autour du budget ont déjà commencé mercredi. "Nous devons d'abord connaître le cadre budgétaire afin de préparer au mieux le travail dans les groupes", ajoute le porte-parole.

Ces derniers jours, plusieurs membres de la N-VA ont affirmé qu'il était possible de conclure un accord d'ici deux à trois semaines. Jan Jambon a tenu à nuancer et a affirmé ne pas vouloir travailler "à la hâte". Le porte-parole précise que l'accord de gouvernement doit faire l'objet d'un débat approfondi. "Plus la discussion est bonne, plus les chances de connaître des problèmes d'interprétation s'amenuisent."

La date limite formelle pour la formation du gouvernement flamand est le lundi 23 septembre, jour où le ministre-président prononce son traditionnel discours de septembre.