La décision du Comité de concertation de vendredi d'autoriser à nouveau à partir du 1er septembre l'accès au bar en Flandre et en Wallonie a été saluée par la fédération des cafés de Belgique. "Les pertes de capacité ont été énormes pour bon nombre de cafés ces derniers mois", situe Erik Beunckens, administrateur délégué de la fédération. "Il ne faut pas perdre de vue que le comptoir est l'âme du café. Bien souvent les cafés ne sont pas très grands et le comptoir occupe une place importante de cet espace réduit. Ils perdaient donc en capacité avec l'interdiction de service au bar." Le responsable plaide pour un maintien des mesures de soutien au secteur, en raison de ce manque de capacité lors des mois écoulés et du mauvais temps de cet été. "Au début de la crise, il y avait 13.000 cafés en Belgique. À la fin, il n'en restera pas 10.000", prédit-il. La Belgian Restaurants Association est également satisfaite de la poursuite des assouplissements consentie par les autorités. "En Flandre et en Wallonie, les restaurants vont à nouveau pouvoir tourner à pleine capacité avec la fin de la limite du nombre de convives à table, analyse l'administrateur délégué Steven Rosseel. "J'espère que la TVA à 6% ne sera pas trop vite revue à la hausse car cela pourrait avoir des conséquences sur les prix." Le gouvernement a octroyé un taux réduit de TVA de 6% à titre temporaire, du 8 mai au 30 septembre, pour les services de restaurant et de catering. La fourniture de toutes les boissons dans le cadre d'une consommation sur place bénéficie également de ce taux réduit. (Belga)

La décision du Comité de concertation de vendredi d'autoriser à nouveau à partir du 1er septembre l'accès au bar en Flandre et en Wallonie a été saluée par la fédération des cafés de Belgique. "Les pertes de capacité ont été énormes pour bon nombre de cafés ces derniers mois", situe Erik Beunckens, administrateur délégué de la fédération. "Il ne faut pas perdre de vue que le comptoir est l'âme du café. Bien souvent les cafés ne sont pas très grands et le comptoir occupe une place importante de cet espace réduit. Ils perdaient donc en capacité avec l'interdiction de service au bar." Le responsable plaide pour un maintien des mesures de soutien au secteur, en raison de ce manque de capacité lors des mois écoulés et du mauvais temps de cet été. "Au début de la crise, il y avait 13.000 cafés en Belgique. À la fin, il n'en restera pas 10.000", prédit-il. La Belgian Restaurants Association est également satisfaite de la poursuite des assouplissements consentie par les autorités. "En Flandre et en Wallonie, les restaurants vont à nouveau pouvoir tourner à pleine capacité avec la fin de la limite du nombre de convives à table, analyse l'administrateur délégué Steven Rosseel. "J'espère que la TVA à 6% ne sera pas trop vite revue à la hausse car cela pourrait avoir des conséquences sur les prix." Le gouvernement a octroyé un taux réduit de TVA de 6% à titre temporaire, du 8 mai au 30 septembre, pour les services de restaurant et de catering. La fourniture de toutes les boissons dans le cadre d'une consommation sur place bénéficie également de ce taux réduit. (Belga)