"Il y a huit victimes dans l'attaque au couteau. Deux morts et six blessés", a écrit sur Twitter la police de la région. L'auteur présumé de l'attaque a été arrêté et les forces de l'ordre continuaient de rechercher d'éventuels complices. Le mobile de la personne arrêtée, qui a été blessée par balles à la jambe, restait inconnu dans l'immédiat. La police a demandé à la population "de quitter et d'éviter le centre de Turku", a-t-elle indiqué, également sur Twitter. L'incident a eu lieu en plein coeur de cette ville portuaire, peu après 15h00 HB, dans un quartier très fréquenté.

D'après les médias locaux, le centre-ville était bouclé en fin d'après-midi, et les magasins vides. La police devait tenir une conférence de presse en fin d'après-midi, à laquelle la ministre de l'Intérieur participera. "Le gouvernement suit de près la situation à Turku et l'opération de police en cours", a twitté le chef du gouvernement Juha Sipilä, qui devait se réunir encore dans la journée. Selon la chaine de télévision MTV3, la police a renforcé la sécurité à l'aéroport de la capitale Helsinki, à 140 km à l'est de Turku, et dans les gares du pays. En juin, les services de sécurité finlandais (Supo) ont relevé d'un cran leur évaluation du risque d'attaque terroriste, annonçant avoir repéré une activité du groupe État islamique (EI) qui pourrait viser la Finlande. Le risque, considéré jusque-là comme "faible", est désormais "relevé", soit le deuxième cran le plus bas sur une échelle de quatre, ont indiqué les autorités. (Belga)

"Il y a huit victimes dans l'attaque au couteau. Deux morts et six blessés", a écrit sur Twitter la police de la région. L'auteur présumé de l'attaque a été arrêté et les forces de l'ordre continuaient de rechercher d'éventuels complices. Le mobile de la personne arrêtée, qui a été blessée par balles à la jambe, restait inconnu dans l'immédiat. La police a demandé à la population "de quitter et d'éviter le centre de Turku", a-t-elle indiqué, également sur Twitter. L'incident a eu lieu en plein coeur de cette ville portuaire, peu après 15h00 HB, dans un quartier très fréquenté. D'après les médias locaux, le centre-ville était bouclé en fin d'après-midi, et les magasins vides. La police devait tenir une conférence de presse en fin d'après-midi, à laquelle la ministre de l'Intérieur participera. "Le gouvernement suit de près la situation à Turku et l'opération de police en cours", a twitté le chef du gouvernement Juha Sipilä, qui devait se réunir encore dans la journée. Selon la chaine de télévision MTV3, la police a renforcé la sécurité à l'aéroport de la capitale Helsinki, à 140 km à l'est de Turku, et dans les gares du pays. En juin, les services de sécurité finlandais (Supo) ont relevé d'un cran leur évaluation du risque d'attaque terroriste, annonçant avoir repéré une activité du groupe État islamique (EI) qui pourrait viser la Finlande. Le risque, considéré jusque-là comme "faible", est désormais "relevé", soit le deuxième cran le plus bas sur une échelle de quatre, ont indiqué les autorités. (Belga)